Chapitre 4-La raison de l'amour n'est pas toujours la meilleure

 



 Je fixais longuement les yeux foncés d'Angel jusqu'à ce que ma tante n'arrive.
-J'ai reçu un appel paniqué, alors que je rentrais ce midi, dit-elle en riant. Ce pauvre monsieur était tout perdu à Arles !
-Mais... Tu... Et...
-T'arrives plus à aligner un mot poupée ?
 
SBAFF. C'est le bruit exact de ma main qui frappe la joue droite du garçon qui venait de me surnommer poupée.
-Moi vivante, il ne dort pas à la maison. Je rentre.
 
Je tourne vivement le dos et part à grandes enjambées, laissant Angel en plan, la joue rouge.
O0o.o0O
 
Je rentre à la maison, avant de partir m'enfermer dans ma chambre. Je me faufile entre le matelas de ma cousine et mon armoire avant de jeter mon sac sur mon lit. Je prends mon enceinte Bluetooth, offerte par mon père pour mes 14 ans et mets la musique à fond.
Mais c'est pas parce que je suis pas d'humeur que je ne les fais pas : en même temps que j'écoute la musique, je fais mes devoirs, un peu à la va-vite, je l'avoues.
J'entends, entre deux chansons, le cliquetis de la porte et décide de baisser le son. Je ne suis tout de même pas une sauvage... Non mais oh !
-Airi...
 
Je tourne, presque à regret, vers la source du bruit autre que ma musique et regarde Angel droit dans les yeux.
-Qu'est-ce que tu as ?
-Je... Pardon, si je...
-Si tu apparais comme ça dans ma vie alors que tu as déserté à l'enterrement de mes parents alors que c'était le moment OÙ J'AVAIS LE PLUS BESOIN DE TOI ?!
 
Je coupe d'un mouvement ample ma musique et me mets droite en face d'Angel.
-Explications de ta présence ici. MAINTENANT.
 
Tout ça dit avec un calme qui m'étonne. Vraiment.
-Je me suis fait viré de chez moi.
-Tu veux dire, ça m'intéresse.
-Ils ne veulent plus me voir.
-Je l'avais compris.
-Depuis... L'incident de l'année dernière, mes notes se sont vus chuter... Je suis passé d'une moyenne de 16,5 à, 4...
-Oui... Et ?
-C'est tout ce que ça te fais ?!
-J'ai bien abandonné mon rêve moi.
-Bref, passons... Et ils ont aussi appris que Kentin était parti vivre ici. Alors ils ont décidé de m'envoyer ici. J'ai pris l'avion hier soir et je suis arrivé dans les 1H30 à Paris... Et j'ai pris le train jusqu'à Arles, je me suis trouvé un hôtel pour la nuit et dans l'après-midi, j'ai appelé ta tante... Heureusement que Kentin m'avait donné son numéro...
-Et t'as donc décidé de squatter ici ?
-Écoute, mes parents se sont mis en tête de se DEBARASSER de moi au plus vite. Ce qui implique que je dois me trouver un appartement. Ils me payent le loyer pendant trois mois, le temps que le tout se stabilise et après c'est « démerde toi petit con »
-Wah. Cool tes parents...
-Tu dis ça avec tellement d'indifférence que ça me fait presque peur...
 
Cause toujours, tu m'intéresses...
-Alors... S'il-te-plaît Airi... Je...
-Ok. Tu restes. Tu dors dans la chambre d'amis, avec Kentin. Tu participes aux tâches ménagères ET tu fais TOUT ce que ma tante te demande de faire. Pigé ? Et aussi, tu t'trouves un appartement le plus vite possible, avant que je n'encastre ta tête dans un mur. Et tu n'oublieras pas de NE PAS faire de conneries... Ok ?
-Juste, tu veux dire quoi par... Conneries ?
-Fais pas le con. C'est tout. Allez, sors. Te voir me donne DEJA envie de te tuer...
-Pas besoin d'être agressive...
 
Il sort de ma chambre en prenant bien soin de ne pas claquer la porte. Merci Angel. Je suis suffisamment énervée comme ça.
O0o.o0O
 
Le repas se passe dans un silence morne et je suis la première à sortir de table, avant d'aller m'enfermer dans ma chambre. J'ouvre mon ordinateur, discute avec des amis -qui vont rester en Angleterre- et traîne un peu sur les réseaux sociaux.
Mon téléphone vibre et je m'en empare, pour voir que Rosalya m'a envoyé un message.
_Coucou ma belle ! Qu'est-ce qu'il s'est passé dis donc ? C'était qui ce type hein ?! Et puis, pourquoi est-ce que tu l'as giflé hein ? Dis... C'est ton ex qui vient te chercher des noises, c'est ça ? Si c'est ça, je vais lui refaire le portrait à ce con ! Ah moins qu'il ne t'ai déjà tué... Oh mon Dieu ! Réponds Airi ! Répooooooooonds ! Vie ma belle ! Tu as TOUTE la vie devant toi !
 
Ah la la Rosa' tu es un sacré personnage... Mais au moins, tu as réussi à me remonter le moral.
_Hey hey hey ! Toujours vivante, ne t'inquiètes pas ! Je vais bien, même si des envies de meurtres se profilent chez moi... Breeeeef, je ne t'en dis pas plus. Je t'en parlerais demain, au calme (et loin des oreilles curieuses de Peggy...) Mais ne t'en fais pas, il ne va pas me taper, Kentin veille ! Bla bla bla *raconte sa vie* Je garde le mystère... Nya, je suis MECHANTE !!! Et puis... Je n'ai pas l'intention de mourir. Pas maintenant...
 
Oh non, je ne veux plus mourir... À cause de vous... Mais ça, je ne l'avouerais sûrement jamais...
_Mais non ! Tu me fais un suspens là ma belle ! Ça devrait être interdit par la loi ! LA LOI je vous dit ! Mais que fais la police ?! Enfin, je patienterais mais TU AS INTÊRET à m'expliquer le pourquoi du comment demain... Sinon, je te fais un procès ! Et tu sais que j'en suis capable... Mouahahahaha...
_J'adore ton rire machiavélique...
_T'as que ça à me dire ?! Ingrate va !
_Na na na na na nère !
_Castiel a raison, TU N'ES PAS MATURE...
_Dis la fille qui s'amusait à imiter le prof de sport...
 
Pas de réponse. Soit je l'ai vexé, soit elle est occupée... Non, c'est très difficile de vexer la Rosa' alors optons pour la seconde possibilité.
Je m'affale sur mon lit, après avoir éteint mon ordinateur. Je râle, longuement et regarde ma cousine s'asseoir près de moi. Elle me regarde avec ses yeux de petite s½ur, que j'adore. C'est ma cousine qui fait petite s½ur quand on a besoin. Et meilleure amie aussi. C'est une super confidente...
-Tu sais... La venue d'Angel n'était PAS DU TOUT prévue...
-Je sais Jeanne. Vu la tête de Kentin, je peux supposer que sa venue s'est faite dans le plus grand des secrets.
-Ouais... Enfin, ça pue un peu la merde tout ça...
-Je ne te le fais pas dire...
-Moi, je dis que tu devrais parler avec lui. Discuter de TOUT ce qu'il s'est passé. TOUT vous dire... Et puis, tu ne peux pas lui faire la gueule alors que tu as quand même ta part d'erreur et... Qu'il ne t'en veut pas...
-Pardon ?
 
Il ne m'en veut pas... Après ce que J'AI fait ? Ça m'étonne tient... Lui qui aurait été le premier à m'insulter et me traiter comme une moins-que-rien comme... Moi...
-Airi ? Ça va ?
-Je... Attends un instant.
 
Je sors de la chambre et toque à la porte de la chambre d'amis, devenue chambre des garçons.
Entendant un entrez plus ou moins sympathique, je ferme mon visage avant de rentrer dans la chambre. J'indique à Angel comment faire son dossier et le finaliser et étrangement, il est déjà prêt... Mouais... Comme Kentin commence à 9H demain, il va être seul à la maison. Angel va nous accompagner au lycée et je vais l'emmener au bureau de la directrice... Oui, il sera en vie...
O0o.o0O
 
Le lendemain, nous sommes trois à partir de la maison. Kentin venait tout juste de se lever et il commençait à peine son petit-déjeuner quand nous sommes partis. Le trajet s'est passé dans un silence de mort et Violette arrivant n'arrangea rien. Elle lançait des regards inquisiteurs à Jeanne, qui ne savait quoi répondre. Aussi, je ne lui ai pas laissé le choix. C'est moi qui expliquerais la situation, en temps venu.
O0o.o0O
 
Le lycée se présenta à nous assez rapidement et Jeanne et Violette vont chercher les autres tandis que je conduits Angel au bureau de la directrice. Celui-ci entre dans le bureau sans un bruit et je me laisse juste glisser le long du mur adjacent à la porte et fourre mes écouteurs dans mes oreilles avant de mettre ma musique. Je ne sais pas combien de temps passe... Mais en tout cas, Angel sort du bureau avec la directrice, tout content. Celle-ci à un immense sourire qui lui coure sur les lèvres et je ne peux m'empêcher de confirmer intérieurement les dires de Jeanne : C'est une fraise tagada...
-En tout cas M. Valois, j'espère que vos notes vont VITE remonter. Concernant la « petite somme » que vos parents ont versé au lycée pour votre inscription, remerciez les de ma part. Votre dossier est en ordre et de tout de manière, je me suis entretenue avec votre père par téléphone hier matin, avant votre arrivée dans la ville. Je vous souhaite la bienvenue dans le lycée Sweet Amoris ainsi que dans notre belle ville de Sweet City ! Allez en salle des délégués pour récupérer vos clés de casier ainsi que votre emploi du temps... Sur ce, je vous dis au-revoir et vous souhaite une bonne journée.
-Au-revoir madame...
 
La directrice retourne dans son bureau tandis que j'incite Angel à me suivre pour lui indiquer la salle des délégués. Là-bas, je retrouve Nathaniel, à qui je fais la bise, amicalement.
-Saluuuuut. On a un petit nouveau. Angel Valois.
-Laisse-moi chercher.
 
Il fouille dans une pile de papier avant de sortir un emploi du temps et une clé de casier.
-Terminale S, casier 201. Bienvenue Angel, dit Nathaniel, souriant.
-Eh ben, l'accueil est chaleureux ici, dit Angel ! Contrairement à certains...
-Ouais... Ouais...
-Bon, ça va sonner non ?
-Oui. Je vais aller en classe. Toi, t'as pas d'bol, tu commences à 9H aujourd'hui. Direction l'étude !
-Ou il peut rester dans les couloirs du lycée, dit Nathaniel. C'est possible, tu le sais Airi...
-Ah oui...
-Je préfère encore rester dans les couloirs plutôt qu'être en permanence.
 
Il remercie Nathaniel et nous sortons de la salle, pour prendre l'air. Je vois Jeanne, qui accoure vers moi.
-Airi ! Il paraît que votre prof d'histoire est pas là !
-De quoi ?
 
J'ouvre la porte des délégués, faisant sursauter Nathaniel qui me fait les gros yeux.
-Qu'est-ce qu'il se passe Airi ?
-Paraît que la prof d'histoire est pas là !
-Ah... Laisse-moi vérifier.
 
Il fouille dans une pile de feuille et déclare un Ah ah ah ! Trouvé ! avant de nous montrer tout fier de lui le papier d'absence de Mme Ragondet. On sourie et je sors, victorieuse de la salle de classe. C'est qui qui va râler ? C'est Castiel !
O0o.o0O
 
Et j'avais raison ! Castiel est en train de rager comme un malade -parce qu'il a daigné allumer son réveil- et nous décidons de ne pas aller en permanence pour squatter le toit, normalement interdit. Manque plus que Kim et pis, y'a tout le monde. Ah bah non, Kentin et Jeanne ne sont pas là.
Alors nous sommes tous assis sur le sol, un peu froid je dois l'avouer, et nous discutons de tout et de rien. Angel nous a accompagné et il essaye tant bien que mal de s'intégrer à la discussion tout en me lançant des regards bourrés de sous-entendu. Finalement, il me pousse à bout et je lui attrape le poignet avant de le tirer dans la cage d'escalier. J'entends Rosalya gueuler mais je m'en moque, pour le moment.
-Ben, t'expliques ce que t'as ? Jeanne m'a fait promettre d'écouter un tant soit peu ce que tu avais à me dire. Alors, j'écoute.
-Ben...
-Mais qu'est-ce que vous foutez, fait Rosalya en passant sa tête dans l'encadrement de la porte. Allez, venez !
-Rosa' c'est pas le...
-On arrive, dit-il tout sourire avant de rajouter à voix basse, de sorte que je sois la seule à entendre, on en reparlera une prochaine fois.
-Si tu le dis.
 
On remonte sur le toit et on regarde tous les deux les autres se chamailler pour lire ce que Lysandre écrit depuis tout-à-l'heure. Rosalya saute pour essayer d'attraper le journal tenu en hauteur tandis que Castiel s'efforce à déconcentrer Lysandre.
-Mais arrêtez !
 
Je tape derrière la tête des deux assaillants et soupire bruyamment.
-Non mais oh ! On agresse pas les gens comme ça dis donc ! Vos parents ne vous ont jamais appris à bien vous tenir ?!
-Non, disent-en c½ur les deux amis en me tirant ouvertement la langue.
-Eh ben...
-Allez Airi, aide-nous, s'écrie Rosalya !
 
Je lève les yeux au ciel avant de me mettre à chatouiller Rosalya qui hurle de rire.
-C'est pour m'avoir dérangé alors que je discutais avec l'autre con derrière moi !
-Eh, fit Angel !
-Désolée d'avoir dérangé votre discussion entre amoureeeeeux, susurre-t-elle en souriant de toutes ses dents !
-Rosalya, tu es EXTRÊMEMENT chiante aujourd'hui...
-Je sais !
 
Elle me tire la langue et je lève une nouvelle fois les yeux au ciel.
On continue de discuter de tout et de rien et quand la cloche sonne, je suis obligée d'accompagner Angel à sa classe. Kentin y est déjà et je les laisse, partant vers ma classe. Rosalya se met à côté de moi pour le cours d'espagnol et nous papotons plus que nous suivons le cours. Elle me demande ce que je faisais avec Angel dans la cage d'escalier et je lui réplique que de tout de manière on a rien pu faire vu que t'es arrivée même pas une minute plus tard... Elle lâche un Ah oui ! et nous essayons -je dis bien essayons- de suivre le cours.
O0o.o0O
 
Midi arriva bien vite et nous nous sommes TOUS précipités vers la cantine. À treize sur l'une des grandes tables de la cantine, on ne passe pas si inaperçue que ça. Et ça crie d'un côté, et ça crie de l'autre... Je suis au centre de la table. Violette est à ma gauche, Iris à ma droite. En face, Castiel. Il se crêpe le chignon avec Nathaniel, qui est à l'autre bout de la table.
-Et genre, t'aurais pas pu nous prévenir AVANT ?! Genre HIER SOIR !
-Désolé Castiel mais je ce papier s'était « égaré »
-Mais oui ! Un papier perdu dans une MONTAGNE de papiers !
-Qui sont composés par tes billets d'absence NON-SIGNES je te signale.
-Non mais oh, t'as qu'à m'demander de v'nir les signer tes papiers d'merde !
-Justement Castiel. Même quand on te le demande, gentimment OU méchamment, TU NE LE FAIS PAS, dit Lysandre d'une voix neutre.
-Eh oh ! SO-LI-DA-RI-TE tu connais ?
-Et l'intelligence, répliquais-je en regardant mon ami droit dans les yeux ?
 
Kim explose de rire tandis que Rosalya recrache le verre d'eau qu'elle vient d'avaler. Ils sont tous morts de rire et Castiel me fusille du regard.
-Avoue, tu es fière de toi.
-Très.
-Tss...
 
Je tire la langue à mon ami et fini de manger avant de me demander si je ne ferais pas mieux de partir en courant. C'est vrai quoi ! À coup sûr, ça va finir en course-poursuite dans TOUT le lycée... Et c'est déjà arrivé alors, je sais ce que je dis, pour une fois...
 
O0o.o0O
Et voilà le quatrième chapitre ! Comment l'avez-vous trouvé ?
Les kiff's et les commentaires sont la bienvenue,
pour que je sache comment vous trouvez ce que j'écris
et ce que vous en pensez !
Bonne lecture pour le prochain chapitre !

Tags : Chapitre 4 - Fiction 1 - Amour sucré

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.52.8) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Direkutori-No-Ryu

    05/02/2017

    Bonjour ma petite dragonne !
    Ton oeuf est maintenant à jour !
    J'ai enlévé les autres liens je préfère être en accord avec ton histoire ^^

  • Ayumu

    01/02/2017

    The-Insane-Child wrote: "NON JE TE LE RENDRAIS PAS TON JEU POKEMON"

    MAIS SIIIIIIIIIIII

  • The-Insane-Child

    01/02/2017

    NON JE TE LE RENDRAIS PAS TON JEU POKEMON

  • Swippe

    20/07/2016

    Comme d'hab, j'aime ~
    Je vois pas trop quoi dire d'autre, tout est comme pour le commentaire précédent. Hate de lire la suite ~

  • Kawaii-Luna-chan

    06/03/2016

    :) j'ai aimee

Report abuse